DERNIER NUMERO
RETROUVEZ FRANCE PIZZA SUR
Monica Malavasi, ambassadrice de la charcuterie italienne
Le 6 Octobre 2021

Monica Malavasi, ambassadrice de la charcuterie italienne

Directrice de l’institut de valorisation des charcuteries italiennes (IVSI) depuis 2013, Monica Malavasi a pour mission de promouvoir ces spécialités en Italie et à l’extérieur, en apportant une meilleure connaissance de ce qu’ils sont : comment ils sont produits, leur territoire d’origine… Elle livre ici les éléments du projet européen triennal « Let’s Eat – European Authentic Taste » visant à stimuler la consommation de charcuteries italiennes et de fruits de Grèce.

Qu’est-ce que l’IVSI ?

L’institut a été créé en 1985 pour répondre aux attentes des consommateurs italiens d’être mieux informés sur les charcuteries. Il organise depuis plus de 30 ans des campagnes de communication auprès de tous types de publics en Italie et à l’étranger, en Europe et au-delà, sur les modalités de production, les données économiques, nutritionnelles, culturelles et gastronomiques.

En quoi consiste Let’s Eat – European Authentic Taste ?

C’est un programme européen mené par l’IVSI et l’ASIAC, association de huit organisations de producteurs de fruits de Grèce, pour améliorer le niveau de connaissance des charcuteries italiennes et des fruits grecs, stimuler leur compétitivité et leur consommation, en faisant leur promotion en Italie, France et Belgique, auprès du grand public, des média, de tous acteurs, espérant parvenir à un changement des habitudes alimentaires, mieux adaptées et équilibrées, priorité de l’Union européenne. C’est un projet sur 3 ans (2021-2024) qui bénéficie d’un co-financement de la Commission Européenne dans le cadre du Règlement (UE) 1144/2014 (Actions d’information et de promotion de produits agricoles sur le marché intérieur).

Quels produits pour quel public ?

Pour la partie Italie, les 43 charcuteries italiennes bénéficiant d’une AOP ou d’une IGP et celles produites en Italie dans le respect de la tradition : prosciutto di Parma et di San Daniele AOP, Mortadella Bologna IGP, Bresaola della Valtellina IGP, Pancetta Piacentina AOP, prosciutto cotto…, pour n’en citer que quelques unes.

Le public ciblé est attentif à ce qu’il mange, à la qualité des ingrédients, aux aspects nutritionnels, sans oublier le plaisir du goût pour autant. Le message Let’s eat est un jeu de mots qui évoque l’intention de cette campagne : eat, mangeons mais aussi European Authentic Taste pour souligner la qualité et les valeurs attachées aux produits valorisés, protégés par les normes européennes mais aussi des indications géographiques qui concernent des productions de longue tradition, très ancrées dans leur territoire d’origine. « Taste » est important aussi, invitant le consommateur à redécouvrir la saveur et la qualité, souvent données pour acquises sans plus trop s’y attacher.

Un message dépoussiéré ?

Let’s Eat vise à proposer ces produits dans un contexte insolite, plus sain, gourmand et glamour. C’est pour cela qu’ont été retenus 4 ambassadeurs, issus de l’univers du sport, de la cuisine, de la mode. Carlo Cracco est un chef et un personnage médiatique à la télévision italienne. Il réinvente les classiques, il est sympathique. Il suit la voie de son mentor, Gualtiero Marchesi, pionnier de la cuisine moderne en Italie. Matteo Eydallin est champion du monde de ski alpin. Paola Fraschini est une des sportives les plus médaillées de l’histoire tant en patinage artistique qu’en roller. Tanya Gervasi est une top model russe de père sicilien qui a su imposer ses formes plantureuses. Très médiatique elle évoque sur les réseaux sociaux son expérience en tant qu’italienne à l’étranger et sa passion pour la cuisine.

Quel type d’actions ?

Nous participons aux salons professionnels : Omnivore à Paris, le Sirha à Lyon, Horeca Expo en novembre à Bruxelles, Marca en janvier 2022 à Bologne.

Avec l’Association des Ambassadeurs du Goût, nous organisons en Italie des événements avec des restaurants. Des établissements en France et en Belgique se verront aussi associés. Le prix « Reporter du Goût » créé par l’IVSI en 2004, décerné aux journalistes qui ont le mieux compris les valeurs et la culture de la charcuterie italienne, prévoit un prix spécial pour la presse française et belge, pour qui aura le mieux exprimé l’attrait de ces spécialités.

Un site internet est dédié au projet ainsi que des pages sur les réseaux sociaux pour interpeler les consommateurs, les messages sont en 3 langues (italien, anglais, français).

SlowFood a publié une étude sur les charcuteries européennes avec indication géographique peu élogieuse, comment réagissez-vous ?

Pour les IGP, la matière première y compris si elle n’est pas locale ou nationale, est de haute qualité et correspond aux caractéristiques organoleptiques, sensorielles et chimico-phyisiques imposées par les cahiers des charges. Les producteurs de charcuteries DOP et IGP perpétuent des traditions ancestrales tout en évoluant avec les attentes des consommateurs. Nitrites et nitrates garantissent la sécurité alimentaire et sont utilisés bien en deçà des les limites autorisées par le loi européenne. De même pour le bien-être animal encadré par la réglementation européenne. L’Italie ira au-delà, proposant un programme d’adhésion volontaire, le SQNBA, système de qualité national pour le bien-être animal, qui concernera notamment DOP et IGP.

Dans la même catégorie

Vous serez également intéressé par :

Les services France Pizza

Je m'abonne à la newsletter pour recevoir chaque mois les dernières informations du marché de la pizza et de la restauration italienne