DERNIER NUMERO
RETROUVEZ FRANCE PIZZA SUR
Manger critique
Le 10 Décembre 2012

Manger critique

Composer une assiette de tomates et mozzarella, à l’image de la cuisine italienne, c’est à première vu plutôt facile. Pas besoin de chef et d’un savoir-faire de cuisinier. Il suffit d’assembler des produits. Sauf qu’il faut impérativement de la qualité pour que le résultat soit bon. Un professionnel passionné essayera de dénicher une bonne mozzarella ou la meilleure burrata. D’autres en revanche, auront pour seul souci la rentabilité et ne se poseront même pas la question de la qualité ….

Un prix bas peut encore expliquer une qualité médiocre. Mais quand on commence à payer cher une assiette de tomates-mozzarella, on est en droit d’exiger une bonne mozzarella, une bonne huile d’olive, des tomates qui ont du goût. Il n’y a pas besoin d’être Italien pour distinguer un produit « made in Italy ». Faisons un peu confiance au palais des clients, ils sauront faire la différence. Aujourd’hui les consommateurs sont de plus en plus vigilants au  contenu de leur assiette, ils sont curieux, ils sont informés et alertés par les médias, internet, les livres de cuisine et peuvent aussi s’exprimer sur internet, par exemple sur tripadvisor.

Alors à chacun de prendre ses responsabilités.

Proposer des produits le plus naturels possible, sans conservateurs ni additifs et qui ont le goût auquel le client est en droit de s’attendre doit être un impératif. Aujourd’hui on cherche tous à se faire plaisir mais aussi du bien. Au-delà, c’est aussi prendre conscience et prendre part à l’impact d’un tel choix à long terme sur l’écologie.

Laura Zavan, auteure culinaire (www.laurazavan.com)   

 

Dans la même catégorie

Vous serez également intéressé par :

Les services France Pizza