DERNIER NUMERO
RETROUVEZ FRANCE PIZZA SUR
L’expertise italienne du champagne
Le 2 Novembre 2015

L’expertise italienne du champagne

Comment parvient-on à conjuguer son métier d’avocate et son activité en tant que spécialiste du champagne dans l’univers vinicole en Italie ? Par passion pour un vin, sa région de production et les gens qui j’y ai rencontrés.

Ma rencontre avec le champagne remonte à près de 7 ans, juste après ma formation de sommelière à l’association italienne des sommeliers (AIS). Au moment de m’orienter vers la sommellerie, j’avais surtout une attirance pour les vins du Piémont, le cépage nebbiolo, dont est composé par exemple le Barbaresco…et le pinot noir.  Puis j’ai participé à la rédaction de la 1re édition du guide italien « Grandi Champagne », dont j’étais la seule femme du panel de dégustation.

Ma participation au guide Vinibuoni d’Italia du Touring Éditeur a ensuite duré 3 ans. C’est un ouvrage dédié aux vins produits avec les cépages autochtones d’Italie. J’ai aussi été durant 1 an déléguée régionale du Latium pour l’association Le donne del vino qui promeut le travail des femmes en lien avec l’univers vinicole (productrices, jourrnalistes, sommelières, restauratrices...) J’en suis toujours membre.

Parallèlement, je me suis consacrée à la découverte et à la dégustation du plus grand nombre de champagnes possible tout en commençant à voyager souvent en Champagne pour rencontrer les producteurs. De quoi m’apporter une expérience, une aisance, et une certaine expertise dans la dégustation du champagne qui s’est mué en une vocation, puis une passion.

Je me sens chez moi en Champagne, dans un univers familier avec lequel j’ai des affinités. En fréquentant les grandes maisons de champagne comme les vignerons, ce qui m’intéresse c’est leur histoire, leur travail... et surtout la qualité de ce que je trouve dans le verre, l'unicité et les diversités de ce terroir et de ses vins. C’est tout ce monde du champagne que j’ai à cœur de(re)transmettre en Italie.

Aujourd’hui, l’essentiel de mon temps en tant que sommelière est consacré à accompagner les élèves des ateliers de degustation que j’organise et des cours que je donne, simples amateurs ou professionnels du vin et de la restauration afin de promouvoir une approche correcte du champagne et de la culture de la Champagne en Italie.

La vision que les Italiens ont du champagne est encore déformée. L’importation ne concerne que 558 producteurs sur les 4 911 qu’en compte la Champagne. Il est associé au luxe, à un coût élevé, dont la consommation est trop souvent  réservée à des événements festifs. Pour en boire plus souvent en toutes occasions, il faudrait qu’ils sachent qu’il en existe de très nombreuses références, qu’il est le vin qui permet la plus large gamme d’accords mets-vins, notamment avec les produits et spécialités culinaires d’Italie. Sauf les desserts. En effet, le plus souvent, le champagne qu’on trouve dans le commerce est brut et ne se marie pas avec les desserts contrairement à l’erreur souvent commise par les Italiens. Certains producteurs travaillent encore du demi-sec ou du doux qui va bien avec le sucré mais ça n’est pas le cas du brut.

Il y a peu de spécialistes du vin français en Italie, nous ne sommes que quelques-uns spécialisés, par exemple, en vins de Bourgogne ou de Champagne. A l’inverse, je ne connais pas de spécialistes professionnels français du vin italien en France.

Il faut dire que les producteurs de vin italiens sont trop individualistes et souvent peu enclins à une communication commune contrairement à ce que je peux rencontrer chez les producteurs de Champagne, très solidaires et volontaires pour faire connaître, défendre et valoriser le champagne dans sa globalité.

Aussi à l’occasion d’une des dégustations à laquelle j’étais conviée par l’épicerie RAP à Paris, point de référence de la gastronomie traditionnelle et du vin italiens en France, j’ai fait découvrir les bulles italiennes aux participants très curieux du patrimoine vinicole d’Italie. J’ai pu les surprendre avec l’appellation que je préfère parmi les mousseux italiens, le Trento DOC, vinifié en méthode classique. A la dégustation à l’aveugle, la plupart l’ont confondu avec le champagne et même préféré.

A Rome, j’organise régulièrement un dîner avec des amis sommeliers que j’appelle « mon tour de France » durant lequel nous partageons des appellations françaises peu connues pour approfondir nos connaissances.

A titre personnel, je poursuis sans relâche le perfectionnement de ma connaissance du champagne, de ses producteurs, sa région… mais aussi la maîtrise de la langue française autre que celle du vin que je maîtrise déjà. En tant qu’experte reconnue du champagne en Italie, pourquoi ne pas mettre à disposition des Français cette connaissance…J’ai pu constater que les Parisiens ne connaissent pas toujours très bien leur patrimoine vinicole. J’aimerais contribuer à un échange culturel consistant à promouvoir les vins italiens en France et le champagne en Italie.

Sara Vani, sommelière, oeno-reporter pour Wining (www.wining.it), formatrice

Dans la même catégorie

Vous serez également intéressé par :

Les services France Pizza