Bienvenu(e) !

Accédez ici à tous les outils que Francepizza.fr met à votre disposition pour gérer votre abonnement

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez-vous dés maintenant et bénéficiez d'une offre spéciale d'abonnement au magazine FRANCE PIZZA

 

Accés abonnés

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Newsletter snacking.fr
Pour vous abonner et recevoir toutes les actualités de la Pizza, utilisez notre formulaire d'inscription


Forum Francepizza.fr
5169 membres
Rejoignez tous les passionnés de la plus grande communauté de la pizza sur le web !

Accueil > Actualités de la pizza > Domino’s Pizza France optimise production et logistique
L\'INVITE
05 Mars 2017
Domino’s Pizza France optimise production et logistique

Avec 334 magasins en France dont 27 en propre, un objectif de 400 d’ici la  fin de cette année et 500 à fin 2018 ainsi qu’un volume d’affaires de l’ordre de 250 millions d’euros, le réseau Domino’s Pizza vient d’inaugurer en France un nouveau siège social sur un site de  4 500 m2 à Gennevilliers, réunissant une nouvelle ligne de production et une nouvelle plateforme logistique. Thomas Fredon, directeur logistique pour la France précise les évolutions et enjeux d’une telle réorganisation.

Que faut-il retenir de cette nouvelle plateforme logistique ?

Exceptées quelques améliorations, la configuration de notre plateforme précédente, située à Trappes était la même il y 15-20 ans, mais en plus petit. Pour gagner un peu de place, le siège a déménagé à Issy-les-Moulineaux il y a 6 ans. Mais l’objectif était de tout regrouper à nouveau. Sur le nouveau site, la capacité de livraison a été multipliée par 5, passant de 60-70 magasins à plus de 400 magasins, voire 500. a été multipliée par 5, passant de 60-70 magasins à 400-500 magasins. Tous les produits de la centrale d’achat : des casquettes aux ingrédients en passant par les  équipements. La pâte à pizza fraîche est produite sur le site de Gennevilliers et celui de Vertou près de Nantes. Chaque magasin est livré 2 fois par semaine de l’ensemble de ses commandes, y compris la pâte à pizza dont la DLC est de 10 jours. Il y a des produits que les franchisés sont engagés contractuellement à acquérir auprès de la plateforme, c’est le cas pour la pâte à pizza. Ce qui permet à l’enseigne une qualité uniforme sur tout le territoire et dans tous les pays. Un 3e site est en projet à l’horizon de 3-4 ans dans le sud de la France entre Lyon et Valence pour faire face à la croissance de Domino’s Pizza France

Avec ce regroupement vous invoquez la notion de service aux franchisés ?

En effet, la plateforme de Gennevilliers dessert 220 magasins sur les 334 points de vente. Celle de Vertou a une capacité de 180 magasins, essentiellement ceux sous enseigne Pizza Sprint très localisés dans cette région dont nous avons repris les magasins à l’automne 2015. Il faut souligner que chez Domino’s Pizza, la pâte de la pizza est garantie sans congélation, travaillée et étalée à la main. C’est pourquoi elle est très sensible, ce qui explique que nous apportons un soin particulier aux conditions de son acheminement : 30% de la livraison est assurée en interne, 70% est sous-traitée mais avec 70% en exclusivité pour Domino’s Pizza. L’objectif est d’optimiser encore avant la fin de l’année, sur Paris et la région parisienne pour apporter un service supplémentaire aux magasins, en les livrant à la demande.

Cela se traduit-il autrement encore ?

Oui, la volonté est de raccourcir la chaîne d’approvisionnement pour faire face à la croissance à venir de l’enseigne. Alors si certains équipements viennent des USA, la quasi-totalité des ingrédients entrant dans la composition des pizzas sont d’origine France (blé de la Beauce via les Grands Moulins de Paris, fromages AOP de Savoie…). C’est aussi une volonté affirmée et constante que de faire travailler des producteurs français tout comme d’élaborer des recettes purement françaises, imaginées en France pour notre marché. Domino’s Pizza France est une entreprise 100% française même si elle dépend du groupe australien Domino’s Pizza Enterprises Limited qui gère la master franchise en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique.

Domino’s Pizza allie aussi avancées technologiques et réduction de la pénibilité pour les opérateurs ?

La ligne de production de Gennevilliers est une prouesse technologique avec une automatisation à 90%. Elle est la plus moderne de Domino’s tous pays confondus. Aussi elle intéresse d’autres Domino’s qui pourraient la transposer. L’antenne française a ainsi rattrapé son retard sur ce qui faisait dans le monde la boulangerie industrielle. Pour ce qui est de la logistique, nous sommes aussi passés au système de commande « pick to light » comme dans les secteurs pharmaceutique et automobile. Tous les articles commandés sont signalés sur l'emplacement de stockage, par des voyants et des messages lumineux très visibles signalant le lieu de prélèvement et le nombre d'articles à prélever. La fiabilité de la préparation de commande est perfectionnée. En cela aussi Domino’s Pizza France est pionnier au sein du groupe. Dans les deux cas, l’intérêt est double : réduire la pénibilité pour les opérateurs sur la chaîne de production et la préparation de commande et augmenter la productivité. Domino’s Pizza France fait ainsi la démonstration de sa réactivité pour s’adapter aux évolutions du marché.


L\'INVITE
06 Janvier 2018
Cibo régale la rue de ses décors gourmands
L’artiste italien Pier Paolo Spinazzè, dit Cibo (qui signifie nourriture en italien) dont l’œuvre consiste à réaliser des fresques murales sur le thème de la nourriture, a été révélé aux ...
lire la suite
L\'INVITE
05 Décembre 2017
Pizza Cosy, nouveau venu avec qui il faudra compter
Pizza Cosy a été créé en 2010 à Saint Etienne par Florent Mercier et David Cellier, rejoints par Jonathan de Sanctis, en 2016, qui a insufflé le développement de la ...
lire la suite
L\'INVITE
04 Novembre 2017
Marina Miroglio, chercheuse de la Truffe blanche d’Alba (Piémont)
Italienne, originaire de Nizza Monferrato dans le Piémont, le pays de la Truffe blanche d’hiver d’Alba (Tuber Magnatum Pico), elle est venue à Paris il y a plus de 30 ...
lire la suite
L\'INVITE
02 Octobre 2017
«La tradition oui mais pas seulement», Jean-Luc Defromont
Jean-Luc Defromont a enseigné à l’université en France et en Italie. Il est maintenant traducteur, notamment de livres de recettes de cuisine régionale italienne et vit entre Paris et Berlin, ...
lire la suite
L\'INVITE
05 Septembre 2017
Alessandra Pierini, maillon entre l’Italie et la France
Acteur incontournable de la gastronomie italienne, Alessandra Pierini est connue pour son épicerie fine italienne de Paris, RAP, ouverte en 2010 après une vingtaine d’années d’une même activité à Marseille. ...
lire la suite
L\'INVITE
01 Juillet 2017
« Il faut étonner le client », Stefano Palombari
Créateur du site internet L’Italie à Paris, dédié à la culture italienne dans toutes ses dimensions, Stefano Palombari est aussi co-organisateur du campionato della pasta qui promeut les recettes italiennes ...
lire la suite